En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Flux RSS lisibles - Henri Chéli Articles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  2077337 visiteurs
  4 visiteurs en ligne

  34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
    Imprimer la page...

Flux RSS lisibles - Henri Chéli Articles

Le Site Web de Henri Chéli


Site perso sur le passage de la vie active à la retraite !


Galerie Photos - par Henri le 30/03/2020 - 17:16 

Contenu de la Boîte PHOTORAMA

Pour accéder, cliquez sur les liens

 - Animaux --> Chatons

 - Créations EKIM --> Une Photo EKIM-1

 - Créations EKIM --> Une Photo EKIM-2

 - Manifestation fluviale --> Armada de Rouen en 1999

 - Manifestation fluviale --> Vendée Globe 2000/2001

 - Parc et Nature --> Floralies de Nantes 2004

 - Parc et Nature --> Parc de la Gaudinière

 - Scoutisme --> Souvenirs d'enfance

 - Zoulies Photos --> Etonnant

Galerie Photos - par Henri le 30/03/2020 - 17:16 

Contenu de la Boîte PHOTORAMA

Pour accéder, cliquez sur les liens

 - Animaux --> Chatons

 - Créations EKIM --> Une Photo EKIM-1

 - Créations EKIM --> Une Photo EKIM-2

 - Manifestation fluviale --> Armada de Rouen en 1999

 - Manifestation fluviale --> Vendée Globe 2000/2001

 - Parc et Nature --> Floralies de Nantes 2004

 - Parc et Nature --> Parc de la Gaudinière

 - Scoutisme --> Souvenirs d'enfance

 - Zoulies Photos --> Etonnant

(30/03/2020 - 17:16)

Créer votre propre QR CODE - par Henri le 29/03/2020 - 15:20 

Créé votre propre QR Code

Faire son propre QR Code lisible  sur un Smarphone et certains téléphones classiques

Depuis quelques temps, on voit "fleurir" de "nouveaux codes - barres" qui sont ce que l'on appelle des QR Codes. (lisibles en 2 dimensions)

Finalement, c'est assez facile, il suffit de se rendre par exemple sur le site suivant : https://www.unitag.io/fr/qrcode

En quelques clics, vous allez créer votre propre QR Code comme celui ci-dessous :

A l'aide d'un Smartphone, vous allez décoder le contenu..

Bon amusement.

Créer votre propre QR CODE - par Henri le 29/03/2020 - 15:20 

Créé votre propre QR Code

Faire son propre QR Code lisible  sur un Smarphone et certains téléphones classiques

Depuis quelques temps, on voit "fleurir" de "nouveaux codes - barres" qui sont ce que l'on appelle des QR Codes. (lisibles en 2 dimensions)

Finalement, c'est assez facile, il suffit de se rendre par exemple sur le site suivant : https://www.unitag.io/fr/qrcode

En quelques clics, vous allez créer votre propre QR Code comme celui ci-dessous :

A l'aide d'un Smartphone, vous allez décoder le contenu..

Bon amusement.

(29/03/2020 - 15:20)

Fenêtre modale - par Henri le 29/03/2020 - 14:42 

Fenêtre modale - par Henri le 29/03/2020 - 14:42 

(29/03/2020 - 14:42)

Menu accordéon vertical - par Henri le 29/03/2020 - 14:40 

  • Que peut-on mettre dans un accordéon ?
    Tout ce qu'on veut  tongue

Menu accordéon vertical

  • Un Tableau
    Nom Prénom
    Cxxxxxxx                Henri
     

Les blocs peuvent contenir texte et images.

La mise en place nécessite la recopie d'un script de lancement.

Voir le source de cet article en cliquant ICI

Menu accordéon vertical - par Henri le 29/03/2020 - 14:40 

  • Que peut-on mettre dans un accordéon ?
    Tout ce qu'on veut  tongue

Menu accordéon vertical

  • Un Tableau
    Nom Prénom
    Cxxxxxxx                Henri
     

Les blocs peuvent contenir texte et images.

La mise en place nécessite la recopie d'un script de lancement.

Voir le source de cet article en cliquant ICI

(29/03/2020 - 14:40)

Onglets - par Henri le 29/03/2020 - 14:30 

Essais d'insertion d'onglets dans un article

Onglets - par Henri le 29/03/2020 - 14:30 

Essais d'insertion d'onglets dans un article

(29/03/2020 - 14:30)

C'est quoi l'UEFI - par Henri le 02/03/2020 - 16:59 

C’est quoi l’UEFI ?

Bye-bye le Bios, bonjour l'UEFI "Comment Cà Marche" le lundi 4 octobre 2010 à 13:58:02

Bye-bye le Bios, bonjour l'UEFI Après 30 ans de bons et loyaux services, le Bios (Basic Input Output System) de nos PC pourrait tirer sa révérence en 2011, selon Mark Doran, dirigeant de l'UEFI Forum.

Trop vieux, pas assez rapide au démarrage et sensible aux attaques, le Bios devrait peu à peu laisser sa place à l'UEFI (Unified Extensible Firmware Interface), un nouveau firmware déjà utilisé sur Vista et Apple.

Alors concrètement, le passage à l'UEFI, qu'est ce que ça change pour nos ordinateurs ? Concrètement, la migration vers l'UEFI devrait améliorer les performances du PC et colmater les risques de sécurité, du type attaque Man-in-the-middle, auxquels le Bios s'est révélé être de plus en plus sensible.

Le Bios, c'est quoi ?

Lové au creux la mémoire morte (ROM) depuis 1981, le Bios est une couche logicielle qui permet de distribuer les tâches essentielles au lancement de l'ordinateur. Dès la mise sous tension de l'ordinateur, le Bios permet de vérifier l'état de fonctionnement de tous les périphériques de l'ordinateur comme le clavier, le disque-dur etc. Il va aussi permettre de lancer la lecture d'un secteur de disque lors du lancement de l'ordinateur.

Le problème, c'est que le Bios n'est plus tout jeune et n'est plus vraiment adapté aux nouvelles générations d'ordinateurs.

Il ne supporte pas nativement les claviers branchés en USB sur les ordinateurs, par exemple.

Les ingénieurs ont d'ailleurs dû contourner un certain nombre de contraintes techniques, pour que les claviers et autres clés USB puissent être lus et utilisés sur l'ordinateur.

C'est qu'à l'origine, les ingénieurs d'IBM avaient dimensionné cette couche logicielle pour 250 000 machines, alors qu'il s'est écoulé plus de 2,5 millions d'ordinateurs en France, rien qu'au premier trimestre 2010 !

L'UEFI, offre plus de souplesse. Développé par Intel, l'EFI (Extensible Firmware Interface), devenu plus tard le standard UEFI, est codé en langage C, là où le Bios était codé en assembleur.

Contrairement au Bios, dont le fonctionnement est étroitement lié au hardware, l'UEFI est moins contraint par l'environnement matériel.

Dans un entretien accordé à la BBC, Mark Doran explique que « Tout ce qu'il [l'UEFI] dit c'est qu'il y a quelque part dans la machine un dispositif qui peut produire des informations de type clavier »

Il offre ainsi plus de souplesse et devrait être plus réactif aux évolutions du poste de travail (claviers tactiles etc.).

Même si ce nouveau processus remplira les mêmes fonctions qu'un Bios, il présente au moins l'avantage d'avoir été développé pour des moyens technologiques modernes.

Plus rapide au démarrage Le principal avantage pour les utilisateurs reste un démarrage plus rapide des ordinateurs.

L'UEFI permettrait de raccourcir le démarrage des ordinateurs, pour le ramener à quelques secondes seulement...

Le défi est de taille puisque le temps de démarrage d'un ordinateur est devenu un véritable argument commercial pour les fabricants.

"Microsoft" l'a bien compris en mettant en avant qu'il faut seulement 7 secondes à un ordinateur équipé de "Windows 7" pour se lancer alors qu'"Apple" avait auparavant largement fait savoir que ses ordinateurs démarraient plus vite qu'un PC.

La marque à la pomme a d'ailleurs déjà intégré l'UEFI dans ses systèmes d'exploitation Mac OS X v10.4 Tiger et Mac OS X v10.5 Leopard.

De son côté "Microsoft", l'UEFI depuis l'arrivée de Vista Service Pack 1.

L'annonce de la disparition progressive du Bios pourrait bien presser les fabricants à rapidement migrer vers l'UEFI.

C'est quoi l'UEFI - par Henri le 02/03/2020 - 16:59 

C’est quoi l’UEFI ?

Bye-bye le Bios, bonjour l'UEFI "Comment Cà Marche" le lundi 4 octobre 2010 à 13:58:02

Bye-bye le Bios, bonjour l'UEFI Après 30 ans de bons et loyaux services, le Bios (Basic Input Output System) de nos PC pourrait tirer sa révérence en 2011, selon Mark Doran, dirigeant de l'UEFI Forum.

Trop vieux, pas assez rapide au démarrage et sensible aux attaques, le Bios devrait peu à peu laisser sa place à l'UEFI (Unified Extensible Firmware Interface), un nouveau firmware déjà utilisé sur Vista et Apple.

Alors concrètement, le passage à l'UEFI, qu'est ce que ça change pour nos ordinateurs ? Concrètement, la migration vers l'UEFI devrait améliorer les performances du PC et colmater les risques de sécurité, du type attaque Man-in-the-middle, auxquels le Bios s'est révélé être de plus en plus sensible.

Le Bios, c'est quoi ?

Lové au creux la mémoire morte (ROM) depuis 1981, le Bios est une couche logicielle qui permet de distribuer les tâches essentielles au lancement de l'ordinateur. Dès la mise sous tension de l'ordinateur, le Bios permet de vérifier l'état de fonctionnement de tous les périphériques de l'ordinateur comme le clavier, le disque-dur etc. Il va aussi permettre de lancer la lecture d'un secteur de disque lors du lancement de l'ordinateur.

Le problème, c'est que le Bios n'est plus tout jeune et n'est plus vraiment adapté aux nouvelles générations d'ordinateurs.

Il ne supporte pas nativement les claviers branchés en USB sur les ordinateurs, par exemple.

Les ingénieurs ont d'ailleurs dû contourner un certain nombre de contraintes techniques, pour que les claviers et autres clés USB puissent être lus et utilisés sur l'ordinateur.

C'est qu'à l'origine, les ingénieurs d'IBM avaient dimensionné cette couche logicielle pour 250 000 machines, alors qu'il s'est écoulé plus de 2,5 millions d'ordinateurs en France, rien qu'au premier trimestre 2010 !

L'UEFI, offre plus de souplesse. Développé par Intel, l'EFI (Extensible Firmware Interface), devenu plus tard le standard UEFI, est codé en langage C, là où le Bios était codé en assembleur.

Contrairement au Bios, dont le fonctionnement est étroitement lié au hardware, l'UEFI est moins contraint par l'environnement matériel.

Dans un entretien accordé à la BBC, Mark Doran explique que « Tout ce qu'il [l'UEFI] dit c'est qu'il y a quelque part dans la machine un dispositif qui peut produire des informations de type clavier »

Il offre ainsi plus de souplesse et devrait être plus réactif aux évolutions du poste de travail (claviers tactiles etc.).

Même si ce nouveau processus remplira les mêmes fonctions qu'un Bios, il présente au moins l'avantage d'avoir été développé pour des moyens technologiques modernes.

Plus rapide au démarrage Le principal avantage pour les utilisateurs reste un démarrage plus rapide des ordinateurs.

L'UEFI permettrait de raccourcir le démarrage des ordinateurs, pour le ramener à quelques secondes seulement...

Le défi est de taille puisque le temps de démarrage d'un ordinateur est devenu un véritable argument commercial pour les fabricants.

"Microsoft" l'a bien compris en mettant en avant qu'il faut seulement 7 secondes à un ordinateur équipé de "Windows 7" pour se lancer alors qu'"Apple" avait auparavant largement fait savoir que ses ordinateurs démarraient plus vite qu'un PC.

La marque à la pomme a d'ailleurs déjà intégré l'UEFI dans ses systèmes d'exploitation Mac OS X v10.4 Tiger et Mac OS X v10.5 Leopard.

De son côté "Microsoft", l'UEFI depuis l'arrivée de Vista Service Pack 1.

L'annonce de la disparition progressive du Bios pourrait bien presser les fabricants à rapidement migrer vers l'UEFI.

(02/03/2020 - 16:59)

BIOS et UEFI - par Henri le 02/03/2020 - 16:20 

BIOS et UEFI

Le BIOS et l’UEFI (le remplaçant du BIOS) sont des composants essentiels au fonctionnement de notre ordinateur.

Ils agissent comme un véritable intermédiaire entre le matériel de votre ordinateur et le système d’exploitation.

Sans eux, un système d’exploitation comme Windows serait incapable de détecter et d’utiliser vos périphériques !

C’est pourquoi il est essentiel de bien configurer son BIOS.

Malheureusement, les utilisateurs sont souvent déroutés par les paramètres du BIOS et de l’UEFI qui donnent accès à des options – en plus d’être en anglais – qui ne sont pas évidentes à comprendre.

Entendant ce cri à l’aide, "le Crabe" quitte encore sa plage ensoleillée pour vous aider à comprendre le fonctionnement du BIOS et de l’UEFI !

Fonctionnement :

Le BIOS (Basic Input Output System) est le tout premier programme qui est exécuté lorsque vous allumez votre ordinateur.

Le BIOS va charger tous les périphériques de base, effectuer un test du système

– le POST (Power-On Self-Test) –

Puis il exécute le code de démarrage du premier périphérique de votre liste de démarrage (Boot Priority).

Si votre liste de démarrage commence par le disque dur où est installé Windows, le BIOS va alors exécuter le code de démarrage du disque dur : le MBR (Master Boot Record).

Pour démarrer un système d’exploitation comme "Windows", le BIOS exige qu’un disque dur utilise la table de partitionnement MBR (il existe néanmoins certaines cartes mères qui permettent de démarrer sur un disque dur utilisant le nouveau format GPT).

A quoi ressemble un disque dur utilisant le MBR et sur lequel on installe "Windows" ?

Le schéma ci-dessous vous donnera un aperçu clair de la structure du disque dur.

Par défaut, le programme d’installation de "Windows" crée une partition système et une partition "Windows". Une partition Recovery peut aussi exister, contenant les fichiers nécessaires à une restauration d’usine de votre ordinateur.

Les paramètres du BIOS :

La première image qu’ont les gens quand on leur parle du BIOS, c’est cet écran bleu austère qui affiche des trucs en anglais (pour résumer grossièrement).

C’est vrai qu’au premier abord, le BIOS n’est pas très intuitif et n’invite pas les gens à pouvoir configurer leur système.

Néanmoins, il ne faut pas s’arrêter à cette première impression !

Le BIOS est en fait très simple d’utilisation.

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que chaque carte mère et chaque fabricant d’ordinateur utilise un BIOS différent.

Il n’existe pas de BIOS unique mais plusieurs variantes de celui-ci.

Chaque constructeur propose en effet ses propres fonctionnalités et ses propres paramètres en fonction du processeur et du chipset supporté par la carte mère.

C’est pourquoi on ne trouve pas souvent les mêmes paramètres d’un BIOS à l’autre. Cependant, une fois qu’on a compris comment configurer un BIOS, on arrive sans peine à configurer le BIOS d’une carte mère différente.

Pour accéder aux paramètres du BIOS, il faut allumer votre ordinateur puis lors du démarrage du BIOS, sélectionner l’option BIOS Setup en appuyant sur la touche appropriée.

NB : La touche est propre au modèle de votre carte mère, vous devez donc regarder en bas de votre écran pour voir la touche en question (dans la majorité des cas il s’agit des touches Fn, Suppr, Echap…).

Si vous effectuez des changements dans le BIOS, il faut impérativement les sauvegarder pour qu’ils soient pris en compte.

Si vous redémarrez votre ordinateur sans avoir sauvegarder les paramètres à l’aide de l’option Save & Exit Setup, vos changements seront perdus.

Attention, une mauvaise configuration du BIOS peut rendre votre système instable !

Soyez donc vigilant et renseignez-vous avant de modifier un paramètre.

Les documentations de carte mère étant assez détaillées, je vous invite à les télécharger et à les lire avec attention.

Si vous pensez avoir fait des bêtises ou si vous souhaitez retourner à la configuration d’usine de votre BIOS, sélectionnez l’option Load Fail-Safe Defaults ou Load Optimized Defauts.

Les paramètres du BIOS, c’est du charabia pour vous ?

Je vais essayer de vous expliquer à quoi servent les menus que l’on rencontre couramment. Comme je vous l’ai dit précédemment, il existe plusieurs BIOS différents donc il se peut que votre BIOS utilise des termes différents ou propose d’autres options !

Pour savoir à quoi elles servent, seul moyen : lire le manuel de votre carte mère.

Voici les paramètres que l’on rencontre habituellement et leur utilité :

Standard CMOS Features : menu qui permet de définir la date, l’heure et les spécifications de vos disques durs et lecteurs (lecteur CD/DVD, lecteur de cartes…)

Par défaut, le BIOS détecte automatiquement les disques et lecteurs branchés à votre carte mère, vous n’avez donc pas besoin d’entrer manuellement le modèle de ces derniers. Néanmoins, vous pouvez entrer manuellement les spécifications de votre disque dur ou de vos lecteurs pour accélérer le démarrage de votre ordinateur.

Advanced BIOS Features : de nombreux paramètres modifiables comme l’ordre de démarrage des périphériques (First, Second, or Third Boot Device), choisir d’afficher un logo et de masquer l’affichage classique du BIOS (Full Screen LOGO Show), annuler le test de la mémoire vive (Quick Power On Self Test)…

Integrated Peripherals : contient les paramètres pour les périphériques intégrés à la carte mère : audio, LAN, et ports USB. Des ports inutilisés – et qui sont quand même activés – utilisent beaucoup de ressources système et devraient être désactivés.

Power Management Setup : lorsque les paramètres de ce menu ne sont pas configurés correctement, votre système peut ne pas s’éteindre correctement, ou avoir des problèmes avec la mise en veille.

Étant donné que Windows intègre une gestion de l’alimentation, il est préférable de désactiver toutes les gestions de l’alimentation dans le BIOS.

Sinon, il risque d’y avoir des conflits entre la gestion de l’alimentation du BIOS et de "Windows". Beaucoup de ces paramètres existent pour les non-utilisateurs de "Windows".

PC Health Status : permet de connaitre la température du processeur et de la carte mère, connaitre la vitesse de rotation du disque dur ou de vos ventilateurs et bien plus encore !

Load Fail-Safe Defauts : charger les paramètres par défaut du BIOS, en réglant au minimum le niveau des performances pour une stabilité optimale

Load Optimized Defauts : charger les paramètres par défaut du BIOS, en réglant de façon optimale les paramètres pour de meilleures performances

Set Password : définir un mot de passe pour accéder aux paramètres du BIOS

Save & Exit Setup : sauvegarder les changements effectués et redémarrer l’ordinateur

Exit Without Saving : quitter le BIOS sans sauvegarder les changements effectués.

Voilà ce que je pouvais dire du BIOS, j’espère que cela vous aura permis de bien comprendre comment il fonctionne et surtout à quoi il sert.

L’UEFI, le remplaçant du BIOS, ajoute de nouvelles fonctionnalités et instaure de nouvelles conventions, indispensables pour démarrer son système d’exploitation.

L’UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) Fonctionnement :

L’UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) est le remplaçant du BIOS.

L’UEFI utilise de nouveaux outils pour démarrer un système d’exploitation.

En plus d’apporter une interface graphique plus agréable, l’UEFI permet entre autre :

• La gestion des disques de plus de 2,2 To

• La prise en charge de fonctionnalités réseaux

• La gestion des architectures 64bits

• Un démarrage plus rapide de l’ordinateur.

L’UEFI permet de lire les tables de partition aussi bien que les fichiers systèmes contrairement au BIOS.

L’UEFI ne lance aucun code de démarrage, qu’il existe ou non.

Au lieu de ça, il lance des applications stockées dans une partition spéciale

– présente dans la table de partitions – appelée « EFI SYSTEM PARTITION ».

Parmi ces applications, on peut trouver un chargeur de système d’exploitation, un utilitaire de tests de mémoire ou bien des outils de restauration.

Pour démarrer un système d’exploitation UEFI et profiter de ces nouvelles fonctionnalités, le standard UEFI exige que votre disque dur utilise la table de partitionnement GPT (GUID Partition Table).

L’UEFI peut aussi démarrer sur un disque dur utilisant la table de partitionnement MBR mais cette rétro-compatibilité implique de désactiver l’UEFI et d’émuler un BIOS traditionnel (via l’option CSM).

Dès lors, vous ne bénéficiez plus des nouveaux avantages qu’offre l’UEFI.

Lorsque vous installez la version UEFI de Windows, le programme d’installation de "Windows" crée une partition système EFI (Extensible Firmware Interface System Partition), une partition MSR (Microsoft Reserved Partition) et une partition "Windows" principale.

Les paramètres de l’UEFI :

Comme je vous l’ai dit précédemment, l’UEFI propose une nouvelle interface utilisateur. Beaucoup plus jolie que celle du BIOS traditionnel, non ?

Un petit tour du côté des paramètres de l’UEFI avec une carte mère de marque Asus.

On trouve d’abord la page principale.

Elle donne un aperçu global du système avec la version du BIOS, le type de processeur, la taille de la mémoire vive…

On a aussi connaissance des performances du système, de la température du processeur et de la carte mère, du voltage ou encore de la vitesse de rotation des ventilateurs.

On peut aussi changer l’ordre de démarrage des périphériques de l’ordinateur en utilisant le glisser-déposer grâce à la souris !

En accédant au mode avancé de l’UEFI – qui ressemble davantage au BIOS traditionnel que nous connaissons, on a accès aux options suivantes :

Toutes ces Informations et bien d’autres se trouvent sur ce site : https://lecrabeinfo.net/

Main : affiche les informations globales du système, permet de régler la date, l’heure et la langue du BIOS

AI Tweaker : ajuster les performances du processeur et de la mémoire vive (overclocking)

Advanced : paramètres du processeur, configuration SATA, USB, PCH, activer ou désactiver les périphériques intégrés

Monitor : affiche la température du processeur et de la carte mère, la vitesse de rotation des ventilateurs.

On peut aussi régler manuellement la vitesse de rotation des ventilateurs de la tour ou du processeur.

Boot : permet de régler l’ordre de démarrage des périphériques, l’affichage du logo, le verrouillage numérique…

Tool : utilitaire qui permet de flasher son BIOS UEFI

Ce guide sur le BIOS et l’UEFI touche à la fin.

Vous devriez maintenant tout savoir sur le fonctionnement et la configuration de ces deux composants indispensables à tout ordinateur.

Toutes ces Informations et bien d’autres se trouvent sur ce site : https://lecrabeinfo.net/

Nota :

Un disque GPT s’installe avec un ordinateur en BIOS UEFI
Un disque MBR s’installe avec un ancien BIOS (ancien ordinateur) ou ordinateur UEFI avec le Legacy BIOS ou CSM activé.

BIOS et UEFI - par Henri le 02/03/2020 - 16:20 

BIOS et UEFI

Le BIOS et l’UEFI (le remplaçant du BIOS) sont des composants essentiels au fonctionnement de notre ordinateur.

Ils agissent comme un véritable intermédiaire entre le matériel de votre ordinateur et le système d’exploitation.

Sans eux, un système d’exploitation comme Windows serait incapable de détecter et d’utiliser vos périphériques !

C’est pourquoi il est essentiel de bien configurer son BIOS.

Malheureusement, les utilisateurs sont souvent déroutés par les paramètres du BIOS et de l’UEFI qui donnent accès à des options – en plus d’être en anglais – qui ne sont pas évidentes à comprendre.

Entendant ce cri à l’aide, "le Crabe" quitte encore sa plage ensoleillée pour vous aider à comprendre le fonctionnement du BIOS et de l’UEFI !

Fonctionnement :

Le BIOS (Basic Input Output System) est le tout premier programme qui est exécuté lorsque vous allumez votre ordinateur.

Le BIOS va charger tous les périphériques de base, effectuer un test du système

– le POST (Power-On Self-Test) –

Puis il exécute le code de démarrage du premier périphérique de votre liste de démarrage (Boot Priority).

Si votre liste de démarrage commence par le disque dur où est installé Windows, le BIOS va alors exécuter le code de démarrage du disque dur : le MBR (Master Boot Record).

Pour démarrer un système d’exploitation comme "Windows", le BIOS exige qu’un disque dur utilise la table de partitionnement MBR (il existe néanmoins certaines cartes mères qui permettent de démarrer sur un disque dur utilisant le nouveau format GPT).

A quoi ressemble un disque dur utilisant le MBR et sur lequel on installe "Windows" ?

Le schéma ci-dessous vous donnera un aperçu clair de la structure du disque dur.

Par défaut, le programme d’installation de "Windows" crée une partition système et une partition "Windows". Une partition Recovery peut aussi exister, contenant les fichiers nécessaires à une restauration d’usine de votre ordinateur.

Les paramètres du BIOS :

La première image qu’ont les gens quand on leur parle du BIOS, c’est cet écran bleu austère qui affiche des trucs en anglais (pour résumer grossièrement).

C’est vrai qu’au premier abord, le BIOS n’est pas très intuitif et n’invite pas les gens à pouvoir configurer leur système.

Néanmoins, il ne faut pas s’arrêter à cette première impression !

Le BIOS est en fait très simple d’utilisation.

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que chaque carte mère et chaque fabricant d’ordinateur utilise un BIOS différent.

Il n’existe pas de BIOS unique mais plusieurs variantes de celui-ci.

Chaque constructeur propose en effet ses propres fonctionnalités et ses propres paramètres en fonction du processeur et du chipset supporté par la carte mère.

C’est pourquoi on ne trouve pas souvent les mêmes paramètres d’un BIOS à l’autre. Cependant, une fois qu’on a compris comment configurer un BIOS, on arrive sans peine à configurer le BIOS d’une carte mère différente.

Pour accéder aux paramètres du BIOS, il faut allumer votre ordinateur puis lors du démarrage du BIOS, sélectionner l’option BIOS Setup en appuyant sur la touche appropriée.

NB : La touche est propre au modèle de votre carte mère, vous devez donc regarder en bas de votre écran pour voir la touche en question (dans la majorité des cas il s’agit des touches Fn, Suppr, Echap…).

Si vous effectuez des changements dans le BIOS, il faut impérativement les sauvegarder pour qu’ils soient pris en compte.

Si vous redémarrez votre ordinateur sans avoir sauvegarder les paramètres à l’aide de l’option Save & Exit Setup, vos changements seront perdus.

Attention, une mauvaise configuration du BIOS peut rendre votre système instable !

Soyez donc vigilant et renseignez-vous avant de modifier un paramètre.

Les documentations de carte mère étant assez détaillées, je vous invite à les télécharger et à les lire avec attention.

Si vous pensez avoir fait des bêtises ou si vous souhaitez retourner à la configuration d’usine de votre BIOS, sélectionnez l’option Load Fail-Safe Defaults ou Load Optimized Defauts.

Les paramètres du BIOS, c’est du charabia pour vous ?

Je vais essayer de vous expliquer à quoi servent les menus que l’on rencontre couramment. Comme je vous l’ai dit précédemment, il existe plusieurs BIOS différents donc il se peut que votre BIOS utilise des termes différents ou propose d’autres options !

Pour savoir à quoi elles servent, seul moyen : lire le manuel de votre carte mère.

Voici les paramètres que l’on rencontre habituellement et leur utilité :

Standard CMOS Features : menu qui permet de définir la date, l’heure et les spécifications de vos disques durs et lecteurs (lecteur CD/DVD, lecteur de cartes…)

Par défaut, le BIOS détecte automatiquement les disques et lecteurs branchés à votre carte mère, vous n’avez donc pas besoin d’entrer manuellement le modèle de ces derniers. Néanmoins, vous pouvez entrer manuellement les spécifications de votre disque dur ou de vos lecteurs pour accélérer le démarrage de votre ordinateur.

Advanced BIOS Features : de nombreux paramètres modifiables comme l’ordre de démarrage des périphériques (First, Second, or Third Boot Device), choisir d’afficher un logo et de masquer l’affichage classique du BIOS (Full Screen LOGO Show), annuler le test de la mémoire vive (Quick Power On Self Test)…

Integrated Peripherals : contient les paramètres pour les périphériques intégrés à la carte mère : audio, LAN, et ports USB. Des ports inutilisés – et qui sont quand même activés – utilisent beaucoup de ressources système et devraient être désactivés.

Power Management Setup : lorsque les paramètres de ce menu ne sont pas configurés correctement, votre système peut ne pas s’éteindre correctement, ou avoir des problèmes avec la mise en veille.

Étant donné que Windows intègre une gestion de l’alimentation, il est préférable de désactiver toutes les gestions de l’alimentation dans le BIOS.

Sinon, il risque d’y avoir des conflits entre la gestion de l’alimentation du BIOS et de "Windows". Beaucoup de ces paramètres existent pour les non-utilisateurs de "Windows".

PC Health Status : permet de connaitre la température du processeur et de la carte mère, connaitre la vitesse de rotation du disque dur ou de vos ventilateurs et bien plus encore !

Load Fail-Safe Defauts : charger les paramètres par défaut du BIOS, en réglant au minimum le niveau des performances pour une stabilité optimale

Load Optimized Defauts : charger les paramètres par défaut du BIOS, en réglant de façon optimale les paramètres pour de meilleures performances

Set Password : définir un mot de passe pour accéder aux paramètres du BIOS

Save & Exit Setup : sauvegarder les changements effectués et redémarrer l’ordinateur

Exit Without Saving : quitter le BIOS sans sauvegarder les changements effectués.

Voilà ce que je pouvais dire du BIOS, j’espère que cela vous aura permis de bien comprendre comment il fonctionne et surtout à quoi il sert.

L’UEFI, le remplaçant du BIOS, ajoute de nouvelles fonctionnalités et instaure de nouvelles conventions, indispensables pour démarrer son système d’exploitation.

L’UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) Fonctionnement :

L’UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) est le remplaçant du BIOS.

L’UEFI utilise de nouveaux outils pour démarrer un système d’exploitation.

En plus d’apporter une interface graphique plus agréable, l’UEFI permet entre autre :

• La gestion des disques de plus de 2,2 To

• La prise en charge de fonctionnalités réseaux

• La gestion des architectures 64bits

• Un démarrage plus rapide de l’ordinateur.

L’UEFI permet de lire les tables de partition aussi bien que les fichiers systèmes contrairement au BIOS.

L’UEFI ne lance aucun code de démarrage, qu’il existe ou non.

Au lieu de ça, il lance des applications stockées dans une partition spéciale

– présente dans la table de partitions – appelée « EFI SYSTEM PARTITION ».

Parmi ces applications, on peut trouver un chargeur de système d’exploitation, un utilitaire de tests de mémoire ou bien des outils de restauration.

Pour démarrer un système d’exploitation UEFI et profiter de ces nouvelles fonctionnalités, le standard UEFI exige que votre disque dur utilise la table de partitionnement GPT (GUID Partition Table).

L’UEFI peut aussi démarrer sur un disque dur utilisant la table de partitionnement MBR mais cette rétro-compatibilité implique de désactiver l’UEFI et d’émuler un BIOS traditionnel (via l’option CSM).

Dès lors, vous ne bénéficiez plus des nouveaux avantages qu’offre l’UEFI.

Lorsque vous installez la version UEFI de Windows, le programme d’installation de "Windows" crée une partition système EFI (Extensible Firmware Interface System Partition), une partition MSR (Microsoft Reserved Partition) et une partition "Windows" principale.

Les paramètres de l’UEFI :

Comme je vous l’ai dit précédemment, l’UEFI propose une nouvelle interface utilisateur. Beaucoup plus jolie que celle du BIOS traditionnel, non ?

Un petit tour du côté des paramètres de l’UEFI avec une carte mère de marque Asus.

On trouve d’abord la page principale.

Elle donne un aperçu global du système avec la version du BIOS, le type de processeur, la taille de la mémoire vive…

On a aussi connaissance des performances du système, de la température du processeur et de la carte mère, du voltage ou encore de la vitesse de rotation des ventilateurs.

On peut aussi changer l’ordre de démarrage des périphériques de l’ordinateur en utilisant le glisser-déposer grâce à la souris !

En accédant au mode avancé de l’UEFI – qui ressemble davantage au BIOS traditionnel que nous connaissons, on a accès aux options suivantes :

Toutes ces Informations et bien d’autres se trouvent sur ce site : https://lecrabeinfo.net/

Main : affiche les informations globales du système, permet de régler la date, l’heure et la langue du BIOS

AI Tweaker : ajuster les performances du processeur et de la mémoire vive (overclocking)

Advanced : paramètres du processeur, configuration SATA, USB, PCH, activer ou désactiver les périphériques intégrés

Monitor : affiche la température du processeur et de la carte mère, la vitesse de rotation des ventilateurs.

On peut aussi régler manuellement la vitesse de rotation des ventilateurs de la tour ou du processeur.

Boot : permet de régler l’ordre de démarrage des périphériques, l’affichage du logo, le verrouillage numérique…

Tool : utilitaire qui permet de flasher son BIOS UEFI

Ce guide sur le BIOS et l’UEFI touche à la fin.

Vous devriez maintenant tout savoir sur le fonctionnement et la configuration de ces deux composants indispensables à tout ordinateur.

Toutes ces Informations et bien d’autres se trouvent sur ce site : https://lecrabeinfo.net/

Nota :

Un disque GPT s’installe avec un ordinateur en BIOS UEFI
Un disque MBR s’installe avec un ancien BIOS (ancien ordinateur) ou ordinateur UEFI avec le Legacy BIOS ou CSM activé.

(02/03/2020 - 16:20)

Windows 10 Dépannage à distance - par Henri le 01/03/2020 - 21:24 

SE FAIRE DEPANNER A DISTANCE

Jusqu'à présent, pour aider mes amis, voisins etc... je me servais de l'excellent logiciel "TeamViewer" mais il fallait demander à certains de télécharger et d'installer ce petit logiciel, ce qui pouvait être une difficulté.

Il se trouve que "Windows 10" a intégré ce type d'application, je viens de le découvrir.

L'intérêt, c'est qu'il est installé dès l'instant où l'appelant possède "Windows 10" sur son ordinateur.

Le mode d'emploi est très simple :

Il suffit de taper dans la barre de recherche le texte suivant : "Assistance rapide" et de "Cliquer" sur "Ouvrir" du volet de l'Assistance rapide.

La Fenêtre de l'assistance rapide s'ouvre :

"L’Assistance rapide Microsoft permet à deux utilisateurs de partager un ordinateur via une connexion à distance ; cela permet à l’intervenant de résoudre les problèmes sur l’ordinateur du premier utilisateur."

Vous avez le choix de :

Obtenir de l’aide

"Autorisez une personne de confiance à prendre le contrôle de votre ordinateur pour vous aider. Saisissez le code de sécurité à 6 chiffres qui vous a été communiqué".

ou

Offrir de l’aide

"Aider un autre utilisateur via une connexion à distance".

Cliquer sur "Aider un autre Utilisateur"

Une fenêtre "Microsoft Se Connecter" s'ouvre et demande :

E-mail, téléphone ou identifiant Skype :

Mot de passe :

Cliquer sur "Se Connecter" :

Partager le code de sécurité

La personne que vous aidez a besoin d’un "code de sécurité" pour vous "autoriser à vous connecter à son appareil".

Comment voulez-vous transmettre ces informations ?

Copier dans le Presse-papiers

Envoyer un courrier électronique

Fournir des instructions

Nota: Je n'ai pas encore expérimenté ce procédé.

Windows 10 Dépannage à distance - par Henri le 01/03/2020 - 21:24 

SE FAIRE DEPANNER A DISTANCE

Jusqu'à présent, pour aider mes amis, voisins etc... je me servais de l'excellent logiciel "TeamViewer" mais il fallait demander à certains de télécharger et d'installer ce petit logiciel, ce qui pouvait être une difficulté.

Il se trouve que "Windows 10" a intégré ce type d'application, je viens de le découvrir.

L'intérêt, c'est qu'il est installé dès l'instant où l'appelant possède "Windows 10" sur son ordinateur.

Le mode d'emploi est très simple :

Il suffit de taper dans la barre de recherche le texte suivant : "Assistance rapide" et de "Cliquer" sur "Ouvrir" du volet de l'Assistance rapide.

La Fenêtre de l'assistance rapide s'ouvre :

"L’Assistance rapide Microsoft permet à deux utilisateurs de partager un ordinateur via une connexion à distance ; cela permet à l’intervenant de résoudre les problèmes sur l’ordinateur du premier utilisateur."

Vous avez le choix de :

Obtenir de l’aide

"Autorisez une personne de confiance à prendre le contrôle de votre ordinateur pour vous aider. Saisissez le code de sécurité à 6 chiffres qui vous a été communiqué".

ou

Offrir de l’aide

"Aider un autre utilisateur via une connexion à distance".

Cliquer sur "Aider un autre Utilisateur"

Une fenêtre "Microsoft Se Connecter" s'ouvre et demande :

E-mail, téléphone ou identifiant Skype :

Mot de passe :

Cliquer sur "Se Connecter" :

Partager le code de sécurité

La personne que vous aidez a besoin d’un "code de sécurité" pour vous "autoriser à vous connecter à son appareil".

Comment voulez-vous transmettre ces informations ?

Copier dans le Presse-papiers

Envoyer un courrier électronique

Fournir des instructions

Nota: Je n'ai pas encore expérimenté ce procédé.

(01/03/2020 - 21:24)

(08/02/2020 - 23:03)

Mes Sites Web - Le Vide Grenier de Henri Chéli - par Henri le 22/03/2019 - 22:40 

Vide Grenier de Henri Chéli

logo_qc.gif

Cliquez sur le Logo

CE SITE EST DE NOUVEAU OPERATIONNEL,

Ce Script est relativement simple à mettre en oeuvre, contrairement au Script "OsCommerce" qui est quand même ce qu'il est convenu d'appeler une usine à gaz.

Ce petit Script PHP est intéressant, car il ne nécessite pas de base de données et de ce fait, s'accorde parfaitement avec le CMS GUPPY.
L'implantation sur mon site n'a pas d'autres ambitions que de le tester. rolleyes

Ce Script PHP faisait l'objet d'un Plugin que j'ai dû désinstaller suite à la migration de la Version 4.6.28 à la Version 5.0.1.0.1.

Je pense le réinstaller en "sous-domaine"

A suivre ............

Je viens de le remettre en service: Le 09/11/2016 smiley

Cliquez pour accéder au Site officiel et le télécharger. (Dommage, il existe en Anglais et en Polonais)


19 Mars 2018, dernière Nouvelle :

Ce plugin boutique vient d'être repris par Linuxmr et upgradé en Version 6.7

Super boulot qui va intéresser plus d'un "guppyste".

Il sera disponible sur son Site : https://www.randosnormandes.info/

Pour l'instant, il est en "Test" sur mon site.

Super Bonne Nouvelle

Il est à nouveau opérationnel et disponible sur le site de "LINUXMR" en V6.01 depuis le 14 Janvier 2019.

Essayez le.

Mes Sites Web - Le Vide Grenier de Henri Chéli - par Henri le 22/03/2019 - 22:40 

Vide Grenier de Henri Chéli

logo_qc.gif

Cliquez sur le Logo

CE SITE EST DE NOUVEAU OPERATIONNEL,

Ce Script est relativement simple à mettre en oeuvre, contrairement au Script "OsCommerce" qui est quand même ce qu'il est convenu d'appeler une usine à gaz.

Ce petit Script PHP est intéressant, car il ne nécessite pas de base de données et de ce fait, s'accorde parfaitement avec le CMS GUPPY.
L'implantation sur mon site n'a pas d'autres ambitions que de le tester. rolleyes

Ce Script PHP faisait l'objet d'un Plugin que j'ai dû désinstaller suite à la migration de la Version 4.6.28 à la Version 5.0.1.0.1.

Je pense le réinstaller en "sous-domaine"

A suivre ............

Je viens de le remettre en service: Le 09/11/2016 smiley

Cliquez pour accéder au Site officiel et le télécharger. (Dommage, il existe en Anglais et en Polonais)


19 Mars 2018, dernière Nouvelle :

Ce plugin boutique vient d'être repris par Linuxmr et upgradé en Version 6.7

Super boulot qui va intéresser plus d'un "guppyste".

Il sera disponible sur son Site : https://www.randosnormandes.info/

Pour l'instant, il est en "Test" sur mon site.

Super Bonne Nouvelle

Il est à nouveau opérationnel et disponible sur le site de "LINUXMR" en V6.01 depuis le 14 Janvier 2019.

Essayez le.

(22/03/2019 - 22:40)

31/03/2020 - 01:10

Derniers Messages de mon Forum PhpBB3

forum.gif

Lire la suite

Derniers Messages de mon Livre d'or Alex_GuestBook

livredor.gif

Utilisateur de Guppy, je suis membre de l'association "FreeGuppy", et vous ???



ban_asso_rv.gif

Lire la suite

livredor.gif

Utilisateur de Guppy, je suis membre de l'association "FreeGuppy", et vous ???



ban_asso_rv.gif

Fermer

Le Vide-grenier de Henri Chéli

houa.gif

Devant l'abondance de matériel informatique récupéré çà et là, et remis en état,

j'ai décidé d'ouvrir un Vide Grenier.

C'est aussi une façon pour moi de faire l'inventaire de mes trésors. smile

N'hésitez pas à vous renseigner.

Mise à jour du Plugin "QuickCart V5" en V6.7 par "Linuxmr" le 19/03/2018

Ce Plugin "Boutique", remis à jour par LINUXMR est à nouveau disponible en V6.01 depuis le 14 Janvier 2019

vide-grenier.jpg>

Cliquez là ou ci-dessous, ou dans le Menu  nouveau4.gif

Lire la suite

houa.gif

Devant l'abondance de matériel informatique récupéré çà et là, et remis en état,

j'ai décidé d'ouvrir un Vide Grenier.

C'est aussi une façon pour moi de faire l'inventaire de mes trésors. smile

N'hésitez pas à vous renseigner.

Mise à jour du Plugin "QuickCart V5" en V6.7 par "Linuxmr" le 19/03/2018

Ce Plugin "Boutique", remis à jour par LINUXMR est à nouveau disponible en V6.01 depuis le 14 Janvier 2019

vide-grenier.jpg>

Cliquez là ou ci-dessous, ou dans le Menu  nouveau4.gif

Fermer

Guppy 5.02.02 et Nouveautés magiques

Guppy 5.02.02

guppy.gif

Et voici Guppy 5.0.0.2, la 100ème version de Guppy. Dans quelques jours, Guppy aura 15 ans. La première version de miniPortail est sortie le 30 décembre 2002. Pour cette 100ème version, deux nouveautés importantes font leur apparition.

- l'intégration du plugin jQuery Unite-Gallery, y compris la partie administration.

- l'intégration du plugin jQuery Liquid Slider, y compris la partie administration.

Un grand "Bravo" à "Saxbar", à Papinou et à la "GuppyTeam" pour toutes ces nouveautés.

Unite-Gallery

photo.gif

Unite Gallery est un plugin jQuery responsive, pour des galeries de photos et de vidéos. Cette galerie puissante et rapide, a toutes les fonctionnalités nécessaires, responsive, réactive au toucher et même un effet zom.
Responsive - s'adapte à chaque écran avec préservation automatique du ratio et peut répondre à un changement de taille d'écran.
Toucher - Toutes les parties de la galerie peuvent être contrôlées par des dispositifs tactiles.
Skinnable - Possibilité de changer de skins avec facilité dans différents fichiers css sans toucher la galerie principale css.
Thèmes - plusieurs thèmes, chaque thème a ses propres options et fonctionnalités, mais il utilise les objets de base de la galerie.
Effet Zoom - un effet zoom unique qui peut-être appliqué à l'intérieur des boutons, de la molette de la souris ou d'un geste de pincement au toucher.
Thème Vidéo - à partir de : Youtube, Vimeo, HTML5, Wistia.

Liquid Skidery

ordinateur.pngsmartphone.pngtablettes.png

Liquid Slider est un Slider jQuery Responsive, ce qui sous-entend créer dans le but de s'adapter à tous les terminaux et par conséquent aux différentes tailles d'écran.

Il présente des transitions CSS3, utilise "animate.css", la navigation dynamique par glisser-déplacer, et plus encore.

Puissant, facile à utiliser et rapide.

Il est entièrement réactif et totalement adaptable aux changements de largeur et d'orientation, utilisant des animations CSS3 modernes pour forcer l'acquisition matérielle sur les périphériques mobiles, vous n'aurez jamais à vous soucier des transitions lentes ou rapides.